Ce que vous ne trouverez jamais dans nos produits

La multiplication des ingrédients chimiques dans de nombreux produits appliqués quotidiennement favorise « l’effet cocktail » et leur imprégnation dans notre corps. C’est pourquoi nous vous offrons une composition de qualité en excluant totalement de nos formules les matières premières suivantes :


♦ Les Tensioactifs sulfatés

Ils servent de base moussante dans les gels douches et les shampoings. Ces tensioactifs sont très irritants et desséchants pour la peau et les muqueuses. Leur utilisation fréquente élimine la barrière naturelle de la peau et du cuir chevelu. Côté environnement, ils sont toxiques pour les organismes aquatiques.

♦ Les Huiles Minérales

Ce sont des dérivées du pétrole. Très facile à travailler dans les formules cosmétiques, elles sont peu coûteuses et très douces pour la peau. Cependant, elles forment un film occlusif sur la peau qui l’empêche de respirer et elles possèdent un bilan écologique désastreux!

♦ Les Huiles Synthétiques
Elles sont entièrement créées par la chimie. Certes elles sont douces pour la peau, mais beaucoup moins pour l’environnement, elles sont très difficilement biodégradables.

♦ Huiles et cires de silicone
Substances entièrement synthétiques, elles sont employées en cosmétique car elles sont bien tolérées par la peau et elles apportent du sensoriel. Néanmoins, elles n’ont aucun bienfait pour la peau et elles mettent des centaines d’années à se dégrader dans l’environnement !

♦ Ammoniums quaternaires
Ils ont les mêmes effets négatifs que les silicones.

♦ Les polymères
Comme les silicones, ils apportent une touche de douceur et ils peuvent aussi servir d’émulsifiant. Ils sont obtenus à partir de chimie lourde et polluante.

♦ EDTA

Agent de chélation chimique, il contribue à la stabilité de certains cosmétiques (savons, gels-douche,…). Lui-même traverse difficilement la barrière cutanée, mais il peut favoriser la pénétration d’autres substances. Il irrite fortement les yeux et s’avère très polluant.
♦ Glycols dont les PolyEthylene Glycol (PEG)
Les glycols sont des solvants chimiques souvent utilisés en remplacement de conservateurs mais ils sont responsables de réactions allergiques et de dessèchement de la peau. Les PEG se retrouvent en tant qu’agents tensioactifs, détergents, émulsifiants, revitalisants ou humectants pour la peau mais ils sont extrêmement polluants à produire et contaminent durablement l’environnement, ils contiennent de nombreuses impuretés toxiques reconnues cancérigènes.

♦ Composés éthoxylés ou propoxylés :
Ils sont fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène, un gaz très réactif, extrêmement toxique, cancérigène et mutagène et utilisé comme arme chimique.

♦ Alkylphénols
Ils servent d’émulsifiant. Outre leurs effets très graves sur les milieux aquatiques, les alkylphénols sont des perturbateurs endocriniens qui altèrent les hormones, les organes reproducteurs et stimulent les cellules cancéreuses du sein.

♦ DEA, MEA, TEA :
Ils servent d’émulsifiant, d’émollient ou de tensioactif. Ils peuvent, réagir avec d’autres substances et former des nitrosamines cancérigènes, provoquer des réactions allergiques, des irritations et peuvent être toxiques. Ils sont nocifs pour les poissons et la faune.

♦ Parabènes
Le parabène est employé pour ses très bonnes propriétés antibactérienne et antifongique. Les parabènes peuvent provoquer des allergies, un vieillissement accéléré de la peau avec le soleil. Mais ce qui est plus inquiétant c’est leur capacité à être assimilés par l’organisme.
Plusieurs études ont montré que les parabènes étaient des perturbateurs endocriniens.

♦ Iodopropyl
Il s’agit d’un conservateur très allergisant qui libère de l’iode lors de son utilisation, ce qui peut troubler le fonctionnement de la thyroïde avec un impact sur la croissance, sur l’humeur, sur la sexualité, la reproduction.

♦ Methyldibromo glutaronitrile Methylchloroisothiazolinone, Methylisothiazolinone
Conservateur antimicrobien allergisant.
♦ Formaldéhyde
C’est un composé organique volatil utilisé comme conservateur. Le formaldéhyde n’est autorisé que dans les produits pour ongles mais les libérateurs de formaldéhyde peuvent être présents dans tous les cosmétiques. Le formaldéhyde est cancérogène par inhalation, allergisant et irritant.

♦ BHA/BHT
Antioxydants chimiques, ils sont utilisés pour éviter le rancissement des huiles et corps gras. Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) classe le BHA parmi les cancérogènes possibles et le BHT parmi les substances dont l’innocuité n’a pas pu être établie.

♦ Les colorants de synthèse :
Certains colorants de synthèse sont vivement critiqués, pour leurs côtés allergisants et suspectés d’être cancérigènes. La 3e et la 4e classe sont les plus problématiques.

♦ Phtalates
Il s’agit d’un dérivé d’hydrocarbure. Les phtalates sont utilisés comme « parfum » en cosmétique, c’est le mélange de dizaines produits chimiques non identifiés. Les phtalates exercent, via leurs métabolites, un pouvoir de perturbation endocrine provoquant des atteintes à la reproduction, des malformations des organes, l’obésité, des pubertés précoces ou des cancers du sein et des testicules. Certains phtalates sont déjà interdits dans les cosmétiques.


X